Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Famine dans la Corne de l’Afrique
La surprenante générosité des Canadiens

Benoîte Labrosse

Le 5 juillet dernier, quinze jours avant que les Nations unies déclarent l’état de famine dans les deux premières régions de la Somalie, la Coalition humanitaire canadienne lançait un appel de dons pour venir en aide aux quelques 13,3 millions de personnes touchées par la sécheresse qui sévit dans toute la Corne de l’Afrique. En date du 16 septembre, les Canadiens avaient donné un peu plus de 6 M$ à l’organisme parapluie qui regroupe les divisions nationales de cinq grandes ONG. Analyse d’une rare bonne surprise humanitaire.

« On est très satisfait des résultats de cet appel d’urgence ; quand il a été lancé, on ne pensait jamais dépasser les sommes recueillies pour Haïti en 2010 », avoue d’entrée de jeu Marquis Giguère, directeur des campagnes de financement d’OXFAM Québec et représentant de son organisme au conseil d’administration de la Coalition humanitaire.

À leur grand étonnement, les cinq organismes membres de la Coalition – OXFAM Québec, OXFAM Canada, Care Canada, Plan Canada et Save the Children Canada – ont en effet vu la générosité de leurs concitoyens atteindre des sommets encore inégalés. De la dizaine d’appels d’urgence réalisés depuis la fondation du regroupement en 2005, le plus fructueux était jusque-là celui dédié aux survivants du séisme de janvier 2010 en Haïti. Il avait permis de recueillir 4,1 M$, soit près de 2 M$ de moins que celui concernant la Corne de l’Afrique.

« Il faut faire une différence entre les cinq appels lancés avant le séisme en Haïti, qui totalisent environ 1 M$, et les cinq suivants, qui totalisent près de 13 M$ à ce jour, précise toutefois Marquis Giguère. Je crois que les gens ont commencé à faire confiance à la Coalition et à la trouver crédible à ce moment-là. »

M. Giguère croit en fait que le regroupement est « en train de devenir le mécanisme de référence des Canadiens pour les dons d’urgence », car il répondrait au besoin des citoyens de voir des ONG travailler de concert et respecter des critères de transparence et d’efficacité clairs. D’ailleurs, outre la facilitation du processus de don, l’objectif central de la Coalition est sans doute la réduction au minimum des frais administratifs. En plus de faire appel aux employés permanents et d’utiliser les bureaux des ONG membres pour ses opérations courantes, le regroupement s’est fixé un plafond de coûts administratifs équivalent à 12 % des sommes recueillies pour chaque appel de dons. Selon son site internet, elle s’en serait même tenue à moins pour les campagnes concernant Haïti (7 %) et les inondations au Pakistan en 2010-2011 (11 %).

La coordination des efforts sur le terrain est un autre aspect du travail de la Coalition.

Lire la suite de l'article

Crédit Photo : Photographie de l’ONU par Stuart Price

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne