Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Témoignages

Éthiques et Sociétés donne la parole à ceux qui souhaitent faire part de leur expérience, bonne ou mauvaise, à ceux qui ont fait du terrain aux côtés des organisations non gouvernementales, aux citoyens qui décident de partir en Afrique avec ces organismes, mais surtout à ceux qui veulent raconter ce qu’ils ont réellement vécu.

Anne-Laure Garot, française de 32 ans partie en 2000 en tant que bénévole dans un orphelinat en Afrique du Sud.

« Je suis partie en Afrique du Sud pendant six mois en 2000 pour travailler dans un orphelinat pour enfant des rues souvent sidaïques, le Peace Heaven Center à Malelane. J’étais au côté d’ICYE (International Cultural Youth Exchange ), une organisation internationale à but non lucratif basé à Berlin, en Allemagne, qui encourage la mobilité de la jeunesse, l’apprentissage interculturel et l’action de service volontaire internationale.

Le dépaysement était total, la vie sur place aussi. La gentillesse de la population (noire surtout, les blancs me crachaient dessus dans la rue puisque c'était indigne selon eux qu’une Européenne travaille avec des Noirs) m'a permis de m'intégrer très vite même si la barrière de la langue était dure à surmonter. En effet, mon anglais n'était pas excellent et les plus petits orphelins ne parlaient que le zoulou.

L’orphelinat comptait des enfants de tous âges, véritablement orphelins ou simplement déposés par les parents ne pouvant plus subvenir à leurs besoins. Sur le terrain, j'ai pu participer à l'intendance, aux repas, aux consultations avec les assistantes sociales, aux devoirs des enfants,…j'ai même essayé de monter une bibliothèque grâce à une collecte de dons dans les supermarchés locaux.

Le plus difficile et le plus marquant a certainement été de voir mourir certains des enfants et notamment les bébés qu'il fallait tenir contre soi...

Je pourrais en parler pendant des heures, j'en retire beaucoup d'amour de la part des enfants qui me considéraient comme une sœur (avec des cheveux super intéressants !) et une expérience de vie qui remet les choses à leur place, surtout qui permet de relativiser énormément. »

Crédit photo : Anne-Laure Garot

Pour nous faire part de vos témoignages, écrivez-nous.

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne