Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Solidarité

Managers sans frontières
Futurs gestionnaires au service du développement international

Anne-Marie Provost

Managers sans frontières
Guillaume Mathieu a passé six mois en République Démocratique du Congo en 2011. Son objectif était d’apporter une aide logistique à l’ONG Action Contre la Faim. Guillaume est l’un des 200 stagiaires – tous étudiants en maîtrise de gestion du développement international et de l’action humanitaire à l’Université Laval (Québec) – que Managers sans frontières a envoyé dans des pays en développement depuis sa création en 2005.

« Ce qui compte, c’est le mandat que l’organisation va leur donner, précise Geneviève Bédard, coordonnatrice des stages en gestion du développement international et de l’action humanitaire à l’Université Laval. « Nous nous assurons que les stagiaires ne feront pas seulement du café et joueront à la secrétaire. »

Avec les années, Managers sans frontières a établi des partenariats avec une quarantaine d’ONG, principalement en Afrique. Le programme ratisse large, les stagiaires peuvent donc œuvrer au sein de plusieurs types d’organisations, que ce soit pour intervenir au niveau des droits humains, de l’alimentation, de l’éducation ou de la finance.

« Chaque année, il y a une quinzaine d’organisations différentes qui vont recevoir nos étudiants, poursuit Mme Bédard. En 2013-2014, environ 45 étudiants seront partis en stage; c’est le point culminant de leur formation. » Cette expérience de terrain vise à faire le pont entre leurs études en gestion et leur future carrière dans le monde de l’aide internationale.

La coordonnatrice mentionne que cette maîtrise spécialisée est née à la suite d‘un constat par certaines organisations internationales de leurs lacunes en gestion. « Avec la professionnalisation de l’aide internationale et les demandes toujours plus élevées des bailleurs de fonds, les ONG avaient réellement un besoin d’un point de vue de gestion et d’efficacité d’organisation du travail », expose-t-elle.

Sur le terrain, les stagiaires – qui doivent être sur place un minimum de trois mois à temps plein – ont plusieurs possibilités. Certains s’occupent du renforcement des capacités administratives, de gestion et d’organisation. D’autres vont se consacrer à la promotion de l’entreprenariat et à la commercialisation de produits fabriqués par des coopératives ou des groupes de travailleurs locaux.

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne