Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Portrait

Afrique Future
Des Camerounais construisent leur avenir

Charlotte Lopez

Une centaine de ponts, 300 kilomètres de pistes rurales, quatre hôpitaux, deux grands complexes scolaires, de nombreuses écoles, du soutien agricole… Voilà ce que l’association Afrique Futurea permis de construire en 25 ans, grâce à plus de 150 employés camerounais et 200 travailleurs saisonniers.

«Nous sommes une exception au Cameroun : on nous respecte beaucoup pour notre volonté d’agiret de rendre meilleure la vie des gens», annonce fièrement le Camerounais Emmanuel-Marie Mbock Mbock, le fondateur d’AfriqueFuture, organisation non gouvernementale (ONG), qui célèbre ses 25 ans d’existence.

Fondée le 15 février 1988 à Strasbourg en France, le but ambitieux de l’association est de permettre aux Camerounais d’améliorer leurs conditions de vie et d’envisager activement leur avenir en suscitant des projets locaux.

«Les villageoises et les villageois s’impliquent énormément dans nos projets, déclare M. Mbock Mbock, aujourd’hui devenu prêtre. C’est eux qui nous demandent la construction de ponts, pistes et dispensaires.»

«À la base, il n’y a rien dans les villages, on a vraiment tout à faire, tout à construire. Pas d’électricité, ni d’eau potable», se désole l’homme d’Église, qui confie néanmoins avec fierté qu’en plus d’avoir aidé une trentaine de localités, l’ONG a également développé un village entier: celui de son enfance, Ngodi-si. «On y a bâti une école, un hôpital, un centre d’accueil. On s’établit à un endroit et c’est une centaine de vies qui s’installent.»

L’association repose effectivement sur le travail de 150 employés camerounais et de 200 travailleurs saisonniers. «Notre association marche très bien, le potentiel humain est là, poursuit l’abbé Emmanuel. Nous avons des locaux avec des bénévoles au Canada, en Allemagne et en France afin de sensibiliser les gens aux problèmes du tiers-monde, et de trouver du financement.»

La gestion et la réalisation des projets se font cependant uniquement au Cameroun, où les employés locaux assurent le fonctionnement d’Afrique Future. L’ONG dispose de ses propres équipes techniques, ainsi que de ses chefs de chantiers. En cas de manque de personnel ou de spécialistes, elle a parfois recours à des tiers. De plus, les projets aux coûts élevés se réalisent par tranches, mais sont toujours menées à terme dans des délais courts.

Lire l'article complet

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne