Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Portrait

Thione Niang, une incarnation africaine du rêve américain

Charles-Éric Blais-Poulin

L’américain d’origine sénégalaise Thione Niang a joué un rôle décisif dans l’élection du président Barack Obama en 2008. Celui qui a par la suite été coprésident de la campagne Obama 2012 destinée au moins de 40 ans a notamment imaginé une campagne inédite basée sur l’utilisation massive des médias sociaux. De passage au Québec pour y implanter son organisation, Give1project, M. Niang a accepté d’accorder une rare entrevue à Éthiques et Sociétés.

Un des artisans des victoires de Barack Obama en 2008 et 2012, Thione Niang, était de passage au Québec en avril dernier pour jeter les bases canadiennes de son organisation non gouvernementale (ONG), Give1project. Cette dernière est déjà présente dans huit pays, soit les États-Unis, la France, le Sénégal, le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Ghana.

Il répondait ainsi à l’invitation de jeunes de l’Université Laval, à Québec, qui ont pu déposer les statuts officiels de l’association étudiante Give1project en compagnie de leur mentor. Le réseau Give1project offre des stages, des bourses et des conférences pour aider de jeunes leaders à démarrer leur propre ONG ou entreprise, principalement en Afrique.

M. Niang a aussi profité de son premier séjour au Québec pour se rendre à Montréal et discuter avec la mairesse de l’arrondissement Villeray-Saint Michel-Parc-Extension, Anie Samson. Il aimerait recruter des jeunes du quartier pour leur permettre de s’envoler vers Washington. «J’aimerais qu’au moins une centaine de jeunes Québécois viennent suivre une formation de leadership avec moi», a confié le conseiller politique d’origine sénégalaise à Éthiques et Sociétés, au terme d’une brève allocution à la Maison de l’Afrique, à Montréal. Il y avait été invité pour prendre part à un débat sur le thème«Développement des grandes nations: quel leadership politique et économique?».

En mars dernier, M. Niang a établi un partenariat similaire à Paris après avoir été invité à l’Élysée par la Première dame française, ValérieTrierweiler. Des jeunes de la banlieue parisienne goûteront donc aux coulisses du pouvoir américain. «Je veux mettre mon expérience personnelle de l’avant pour montrer aux jeunes que tout vient avec le travail», explique le coprésident national des campagnes démocrates américaines de 2008 et de 2012 auprès des jeunes avec ce ton assuré et ces silences calqués sur ceux de son président, Barack Obama.

L’expérience de Thione Niang a de quoi faire baver n’importe quel producteur hollywoodien. Selon ce qu’il répète comme un leitmotiv durant ses conférences, le Sénégalais issu d’une famille extrêmement pauvre est arrivé à New York en 2000, après sa quatrième demande de visa. Avec 20$ US en poche. Il a d’abord nettoyé les tables dans de petits restaurants avant d’entamer des études universitaires à Cleveland, en Ohio.

Lire la suite

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne