Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Point Lecture

Mama Tenga, ma vie africaine de Katrin ROHDE

Maryline Falkowski-Bérard

Katrin Rohde est une Allemande à la vie très confortable. Du moins jusqu’au jour où le hasard l’envoie en Afrique pour un court séjour. Ce voyage va changer toute sa vie. Cette phrase semble digne d’un conte de fées, mais pourtant, on ne peut résumer autrement la situation. C’est qu’une fois sur place, elle se marie et a beaucoup, beaucoup d’enfants… des centaines, des milliers d’enfants!

Car Katrin Rohde, surnommée « Mama Tenga », s’est installée au Burkina Faso pour s’occuper des enfants défavorisés et des orphelins. Ce récit retraçant son parcours frappe, dérange, réjoui, émeut, énerve… Une chose est sûre, c’est qu’on ne peut pas lire passivement Mama Tenga.

Comment réagir à l’histoire d’une riche Allemande, indépendante et libérée qui quitte famille, amis et fortune pour partir vivre en Afrique, se convertir à l’islam et devenir la seconde épouse d’un Burkinabè ? Comment lire cette description d’une misère extrême et croire Mama Tenga, qui assure que la joie de vivre est contagieuse dans ce pays? Et comment ne pas avoir envie de s’incliner devant cette femme qui, par la seule force de sa volonté, a fondé deux orphelinats qui prennent en charge 300 enfants chacun, des maisons d’accueil pour les filles-mères, une fabrique d’accessoires pour les fauteuils roulants à tarif abordable, un dispensaire et paye les frais de scolarité de milliers d’enfants? En plus, la liste n’est pas exhaustive!

C’est ce mélange d’émotions, d’incompréhension et d’admiration qui compose le cocktail détonnant de ce récit. Katrin Rohde n’embellit rien, ne juge pas, ne noircit pas les faits. Elle raconte l’Afrique telle qu’elle la vit depuis plus de 20 ans : la chaleur, la maladie, l’hospitalité, la religion, la famine, l’entraide, les lourdeurs administratives, la pauvreté, le fonctionnement de la famille, les traditions, les fêtes, la joie, la musique… Une véritable autre planète, tant les façons de vivre et de penser sont différentes de celles qui prévalent en Occident.

Voilà ce qui force le plus l’admiration quand on considère le parcours de Mama Tenga : cette empathie, cette ouverture d’esprit extrême dont elle a été capable pour réellement passer de l’autre côté de la barrière et vivre l’Afrique du côté des Africains. Un voyage fascinant et ô combien enrichissant, un grand écart entre deux civilisations qui ont tant à apprendre l’une de l’autre.
     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne