Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

International

La francisation par le théâtre

Marion Verlé

Chaque année, des milliers de Maliens arrivent sur le territoire français à la recherche d’une vie meilleure. Pour la plupart, l’entrée se fait par la petite porte, sans aucune garantie d’avenir professionnel ou personnel. Leur principal handicap : le français peu ou pas maîtrisé. Grâce à une association parisienne, l’initiation au théâtre, pour certains d’entre eux, va permettre, via la langue de Molière, d’oublier les soucis de la vie quotidienne, le temps d’une répétition quelque part dans le 13e arrondissement de Paris…

Maryline travaille dans l’administration d’un théâtre parisien. Depuis huit ans, elle consacre une grande partie de son temps libre à l’alphabétisation des immigrés au sein d’une petite association locale qui préfère demeurer anonyme. En soi, l’apprentissage d’une langue est un réel défi, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’élèves adultes n’ayant pas connu les bancs d’école. Les méthodes d’enseignement reconnues sont rares, c’est pourquoi Maryline tente de parfaire son approche par elle-même d’une année à l’autre, grâce à son expérience.

Une chose est sûre pour elle, cependant : il ne faut pas infantiliser les apprenants, et donc éviter à tout prix les cours didactiques qu’on pourrait proposer volontiers à des élèves de maternelle. Elle s’efforce donc de troquer les textes du type «le lapin aime la carotte» contre des discours de Martin Luther King, des notions pratiques de droit français, ou encore des rencontres avec les écrivains qu’elle invite à ses cours.

Cette année, malgré les réticences de son entourage, elle a décidé d’aller encore plus loin. Soutenue par deux autres bénévoles, elle a mis en place un atelier-théâtre, avec à la clé deux représentations dans un grand théâtre parisien.

Un projet quasi irréaliste sachant que ses élèves éprouvent de grandes difficultés à s’exprimer, n’ont aucune notion en matière de théâtre et ont toujours choisi de fuir la reconnaissance publique à cause de leur situation d’immigration précaire.

Qu’à cela ne tienne, la drôle de troupe se réunit chaque vendredi depuis septembre, tantôt dans la salle de théâtre généreusement prêtée, tantôt dans les salles de cours de l’association. Ils ne sont ni comédiens ni apprentis, ils sont travailleurs immigrés du Mali.

Lire la suite...

(Crédit Photo: Marion Verlé)

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne