Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Éditorial : Mandela, la leçon

Zora Ait El Machkouri

Au moment où s’écrivent ces lignes, le monde pleure un des plus grands hommes du XXème siècle. 

Le grand Nelson Mandela s’est éteint. Avec lui, c’est une grande partie de l’âme sud-africaine qui s’évanouie. Les dirigeants qui lui rendent hommage aujourd’hui en ont-ils pour autant tirer une leçon, de la vie de Madiba?

Honnêtement, des hommes de son calibre, des hommes torturés prêts à pardonner à l’ennemi, des hommes prêts à ranger les armes pour concrétiser une paix durable, des hommes charismatiques qui mettent le pouvoir au service du peuple, des hommes qui prônent la non-violence pour dénoncer l’injustice, des hommes qui accueillent les bras ouverts d’autres qui n’ont rien fait pour dénoncer une discrimination connue de tous, des hommes pour qui la guerre civile n’est pas une réponse , des hommes qui s’assoient pacifiquement pour tracer  un avenir meilleur pour leur pays,… vous en connaissez actuellement?

Les rebelles, leaders, miliciens en tout genre qui pullulent, en Afrique et ailleurs, sur le terreau de l’ignominie, qui exacerbent le communautarisme, la haine de l’autre au nom d’un ethnocentrisme primaire, ne retiendront rien de Mandela.

Et pourtant, ce sont eux qui sont majoritaires.

La République centrafricaine en est un triste exemple. Le pays est déchiré par des factions ennemies qui n’aspirent qu’au pouvoir, qu’importe le nombre de civils massacrés. La crise humanitaire, les combats entre rebelles et milices, entre musulmans et chrétiens, ne font souffrir que la majorité silencieuse : les Centrafricains,  lesquels se réfugient dans les églises et les mosquées, lieux sacrés censés les protéger de la folie meurtrière. Les troupes françaises panseront quelques plaies, mais l’hémorragie a débuté il y a longtemps. Pensez-vous que dans un tel contexte surgisse un homme de paix comme Mandela?

Madiba était, est et restera un modèle, car des Mandela il n’y en avait qu’un. 

Et la journée du 18 juillet,  Journée internationale Nelson Mandela, nous le rappellera chaque année. Cette journée souligne en effet, depuis 2010, « la contribution qu’il a apportée à la lutte pour la démocratie à l’échelle internationale et à la promotion d’une culture de paix dans le monde entier ». L’été dernier, à l’occasion de son 95e anniversaire, l’ONU invitait les gens à « consacrer 67 minutes à aider les autres », une durée symbolisant les 67 ans de sa vie que Mandela a mis au service de l'humanité. 

Une excellente manière d’honorer sa mémoire et de contribuer à l’édifice d’un monde meilleur que la rédaction d’Éthiques et Sociétés vous encourage à faire.
     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne