Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Kenya : Dadaab, la terre des réfugiés somaliens

Samya Ramdane

Plus grand camp de réfugiés au monde, Dadaab se trouve aujourd’hui confronté aux limites de ses capacités d’accueil.

Situé au nord-est du Kenya, à une centaine de kilomètres de la frontière somalienne, ce camp affronte l’un des plus importants mouvements de population depuis sa création, en 1991. Les déplacés, quasi exclusivement Somaliens, déjà en proie à la guerre civile depuis le début des années 90, notamment ces dernières années avec le groupe islamiste Al-Shabab, ont de nouvelles raisons de quitter leur pays. En effet, depuis plusieurs mois, la population est littéralement assommée par la sécheresse et la famine. Cette situation provoque une recrudescence des déplacements de réfugiés en Éthiopie, mais surtout au Kenya où, en juillet dernier, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), recensait 114 000 nouveaux arrivants dans le camp de Dadaab depuis le début de l’année 2011.

Initialement conçus pour recevoir 90 000 personnes, les trois camps composant le complexe de Dadaab (Dagahaley, Ifo et Hagadera) hébergent à ce jour 400 000 réfugiés selon l’Unicef. Véritable ville enclavée, Dadaab accueille ces populations dont l'intégration sur le sol kenyan n’est pas envisagée, et dont le retour au pays n'est pas attendu.

Alors que les organisations non gouvernementales (ONG) sur place, pointent du doigt l’espace devenu trop restreint de Dadaab, et qu’environ 30 000 personnes patientent aux portes du camp pour être enregistrées, le HCR annonçait, fin juillet, le transfert de réfugiés vers un nouveau camp : Ifo Extension. L'Agence des Nations Unis pour les réfugiés précise sur son site internet que « les infrastructures (…) comprendront une clinique, trois écoles et quatre trous de forage pour l’ensemble des résidents de ce site. Plus de 100 maisons (…) seront allouées à des familles réfugiées extrêmement vulnérables ».

Lire la suite de l'article

Crédit Photo : © Kate Holt / CARE

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne