Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Dossier Spécial

L’accès à l’eau potable, chose la moins partagée au monde

« Nous ne pourrons venir à bout du SIDA, de la tuberculose, du paludisme et des autres maladies infectieuses qui affligent le monde en développement que lorsque nous aurons remporté la bataille de l’eau potable, de l’assainissement et des soins de santé primaires. »

Ainsi résonne comme un couperet cette triste vérité prononcée par l’ancien secrétaire des Nations Unies, Kofi Annan, le 17 mai 2001 devant l’Assemblée mondiale de la santé. Une réalité encore d’actualité sur tout le continent africain et qui sera loin d’être résorbée d’ici 2015, échéance des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) voulus par les Nations unies.

Le chiffre commence a marqué l’inconscient collectif : chaque année, plus d’un milliard d’être humains n’ont guère d’autre choix que d’utiliser de l’eau potentiellement dangereuse pour subvenir à leurs besoins élémentaires. 4 personnes sur 10 dans le monde n’ont pas accès ne serait-ce qu’à de simples latrines à fosse, et près de 2 personnes sur 10 sont privées d’eau potable.

Pour aider à mettre fin à cette situation choquante, l’un des objectifs inclus dans les OMD consiste à réduire de moitié, d’ici 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable et à des services d’assainissement de base. Mais les politiques de mise en place d’accès à l’eau potable passe aussi et avant tout par une volonté politique de mettre fin à la plus grande tragédie silencieuse que connaît l’humanité. En mars dernier par exemple, le 5e Forum mondial de l'eau, qui avait rassemblé plus de 25 000 personnes pendant une semaine à Istanbul, concluait (ainsi) sur une déclaration affirmant notamment la nécessité d'améliorer l'accès à l'eau et à l'assainissement à travers le monde, mais la notion de « droit à l'accès à l'eau », réclamée avec force par nombre d'organisations internationales et locales ne figurait pas dans ce texte. Ainsi, la déclaration finale stipule que l'accès à l'eau potable et à l'assainissement est un « besoin humain fondamental », et non pas un « droit ».

Lire la suite

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne