Accueil | Boutique | Abonnement Magazine | Contact

Abonnez-vous au magazine Sans Frontières : 49$/an Livraison incluse

Abonnement magazine
**Le magazine Éthiques et Sociétés devient le Magazine Sans Frontières.Visitez notre nouveau site internet.

Analyse-Décrytage

Jugement Holder versus Humanitarian Law Project
Le Lundi noir des humanitaires américains

Benoîte Labrosse

Le 21 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a réaffirmé qu’il est interdit de fournir consciemment tout support matériel que ce soit à un regroupement qui figure sur la liste des organisations terroristes étrangères (FTO) établie par le Département d’État. Ce qui signifie que tous ceux qui travaillent à la promotion de la paix, incluant l’ancien président et Prix Nobel de la paix Jimmy Carter, pourraient maintenant être passibles de 15 ans de prison.

Aux yeux de la Loi antiterroriste et d’application effective de la peine de mort de 1996, le crime du président Carter est de fournir « des conseils d’experts », « des services spécialisés » et « de l’assistance juridique » à des groupes fichés par le Département d’État. Le problème est que ces services sont les fondements mêmes de son organisation humanitaire, le Centre Carter, qui tente de faciliter la résolution pacifique des conflits et la défense des droits de l'homme dans près de 70 pays. Et qui dit résolution pacifique de conflits dits pourparlers avec des organisations violentes, parfois catégorisées comme terroristes ou en voie de l’être.

Abonnez-vous pour avoir accès à cet article.

     
    Abonnement magazine

    pub



     
       
    Emploi a domicile ONG Afrique Cellulite Huile d'olive Comment jardiner Vergetures Traitement rides Condo a louer Floride Roulette en ligne